• Michel

Travailler au Salvador

#Quotidien | Merci wikipedia, l’étymologie du mot travail durant l’antiquité proviendrait (il y a différentes théories pas moins réjouissantes) de “trepalium” qui serait “une déformation de tripalium, un instrument formé de trois pieux, auquel on attachait les animaux pour les ferrer ou les soigner, ou les esclaves pour les punir”. En gros, c’est fait pour en ch..er.


Au Salvador, il y a seulement environ 44% du travail qui est dans le domaine formel (les mêmes qui ont le droit aux hôpitaux ISSS voir “système de santé”). Dans ce type de travail, on ne bosse (officiellement) que 40 heures par semaine pendant 5 jours ce qui est ici un luxe (les autres bossent tous les jours de la semaine). La notion de travail à temps partiel existe en termes de salaire mais se reflète rarement dans le taux d’activité (selon mon expérience).


A la UNES, nous profitons d’un système d’horaires de travail flexibles et adaptables à chaque besoin particulier avec possibilité de travailler à la maison.



Non, j’rigole !


Les horaires minimaux à effectuer sont fixes pour tout le monde de 8h à 17h avec une heure de pause à midi. Une marge de 15 minutes (8h-8h15) est tolérée et à partir de 8h15 c’est un retard officiel. Une arrivée après 8h30 est considérée comme une journée chômée. Donc Juanita se lève chaque matin à 3h30 de son bled pour venir faire la maintenance de nos bureaux et retourne pour 21h chez elle. C’est d'ailleurs le cas de beaucoup de salvadoriens qui ne peuvent pas se payer les loyers de la capitale (250-1000$) et qui passent entre 3-5h dans les transports publiques par jour.


D’ailleurs, parlons argent !


Combien gagne un salvadorien par mois dans un travail formel ?


Voici l’exemple tiré de ma vie de tous les jours :

150 $/mois : gardien au fusil à pompe (selon l’arme, le salaire change car il faut un permis) à l’entrée du quartier de la UNES.

225 $/mois : un/e jeune travaillant dans l’administration.

300 $/mois : salaire minimal d’un/e ingénieur/e sucrier.

575 $/mois : le jeune volontaire suisse dont nous omettrons le nom.

860 $/mois : responsable communication.

960 $/mois : collègues avec licence universitaire.

1300 $/mois : junte directive.

5181 $/mois : président du Salvador (sans les pots de vin).


Mais, combien coûte la vie au Salvador ?


Manger

1.50 - 2.50$ - 3 pupusas

4.95-10$ - Taco

2.5 -5$ - Cantine


Marché

5-10$ - les légumes de la semaine

Très bon marché pour la nourriture et même trop bon marché pour les produits d'importation pour que les producteurs salvadoriens puissent tirer leur épingle du jeu. A mon avis, si on peut se le permettre, il vaut mieux payer plus chère chez un producteur local (remarque de bobo suisse)


Au supermarché

20$ - petit panier d'achats

C'est environ le même prix qu’en Suisse avec des différences. La viande est très bon marché tandis que le lait, yogourt, muesli, vin et bière ont les mêmes prix. Les produits d’hygiènes (comme la brosse à dents), de nettoyage, de beauté sont égaux ou plus chères qu’en Suisse.


Transport

5-10$ - Taxi/Uber (obligatoire après 21h),

0.20-0.35$ - bus en ville (subventionné)


Électronique

plus chère qu’en Suisse pour le même produit (mon téléphone portable vaut ici le double). Les "chinoiseries" (passez-moi l’expression ) sont très bon marché avec une durée de vie parfois de quelques secondes.


Petits plaisirs

35$ - 2h de cours d’espagnol

25$ - 1h de surf

35$ - 1 mois de Ju-jitsu brésilien


Conclusion, j’ai arrêté les cours d’espagnol pour le Ju-jitsu brésilien.


Bien à vous !!!

30 views0 comments

Recent Posts

See All