• Michel

La capitale de El Salvador: San Salvador

#Tourism | San Salvador est la capitale d'El Salvador et son nom signifie le saint sauveur du monde, en d’autres termes, Jésus-Christ. Le nom Maya du pays, avant la colonisation espagnole, était Cux-Atlàn signifiant le lieu des pierres précieuses (principalement le Jade).



Picture by Rodet7 (Wiki Commons)

Chaque ville au Salvador a un Saint (San Miguel, Santa Lucia, San Isidro, etc.) qu’ils/elles fêtent une fois par année. D’ailleurs, un quart des impôts municipaux récoltés est assigné à ces « fiestas patronales », heureux héritage de la colonisation espagnole… Le reste de ces impôts sert au dallage des routes, à la lumière publique et à la collecte des déchets. La collecte des déchets relève d'un épisode piquant impliquant un Suisse caché actuellement dans son pays d'origine, proche d'un petit village de pêcheur et poursuivi par la cour de justice salvadorienne pour des crimes de corruption, fraude et fugitif évadé de justice. Mais bon, cela ne nous regarde pas.

Bref, voici quelques photos de la capitale. Ici, tout est politique même entre les multiples églises présentes. On vote et on croit avec une idéologie (progressiste ou conservatrice).


La Cathédrale de San Salvador

Elle sert 1) à se repérer car c'est le centre et point zéro de la ville de laquelle rayonne les « avenidas » nord-sud et les « calles » est-ouest (oriente-poniente) 2) à se recueillir devant la tombe au sous-sol d’Óscar Romero, la personne la plus importante à connaître au Salvador.
















La Iglesia del Rosario

La Iglesia del Rosario forme un arc d'est en ouest sous forme de marches géantes représentant les différentes phases de la vie de la naissance à la mort. Les vitraux forment un arc-en-ciel à l'intérieur sous l'œil vigilant du bon Dieu à travers lesquels le soleil traverse. Paroissiens et curés sont à la même hauteur lors du culte.

Le centre

Le centre est un énorme marché où il est possible de trouver à peu près tout allant des produits d'usage quotidien (comme un shampoing pour purifier l'argent sale) aux meubles.

À l'étage de ce beau bâtiment, le plus ancien club de billard du Salvador (70 ans) mais aussi le club de choix pour danser la salsa.

Les cimetières

"Ici c'est le coin le plus tranquille de la ville, les voisins sont discrets" (Oscar, CIS).

Le cimetière principal est divisé entre le commun des mortels et celui des personnes "illustres". En entrant dans le cimetière, on se rend compte que la ségrégation sociale ne se fait pas ressentir uniquement du vivant des personnes mais aussi après leur mort (opinion personnelle).

Le Cementerio de Los Ilustres permet de faire le tour des "grandes familles" du Salvador, des présidents et de certain(e)s artistes. Les grandes familles représentées sont originaires de Palestine (comme le père du nouveau président), Espagne, Hollande, Allemagne...qui sont encore à l'heure actuelle les familles accumulant la grande partie des richesses du pays.


Les transports


Le bus, comment dire...la dénomination de moyen écologique de transport est un peu erronée vu les millions de particules fines qu'ils dégagent quand le "chauffeur appuie sur le champignon". Par contre, c'est efficace et bon marché en dehors des heures de pointe et si on laisse la Rolex à la maison. Je l'utilise tous les jours sans problème et vous en ressortez avec quelques pâtisseries, chewing-gum, agrafeuses en plus.

Le jardin botanique de San Salvador

Un ancêtre helvétique est passé par là et s'est inspiré de cette plante avant de créer l'emmental !!! (fake news).


22 views0 comments

Recent Posts

See All